Naviguer vers le haut
Connexion
 |   English version   |   Deutsche Version   
Site institutionnel du BRGMAccueil du site Prévention et sécurité minière
Prévention et sécurité minière 
Ignorer les liens de navigation
Présentation
DPSM en chiffres
Organisation du DPSM
Direction
UPM
UTAM Nord
UTAM Est
UTAM Centre Ouest
UTAM Sud
Ressources humaines
Cadre réglementaire
Réglementation
Décrets et arrêtés
Surveillances
Travaux
Liste des travaux
Archives
Renseignement minier
Faire une demande
La recherche
Actualité de l'Après-Mine
Sites et Publications
Liens utiles
Patrimoine minier
Autres media
Avertissements
Nous écrire

 Début des travaux de mise en sécurité du dépôt de résidus de traitement de minerai plomb-argentifère de Roure les Rosiers (Saint Pierre le Chastel, 63)

Le district minier de plomb-argentifère de Pontgibaud, qui a été l'un des plus importants d'Europe, a fait l'objet, dès l'Antiquité mais essentiellement  durant le XIXème siècle, d'importants travaux d'exploitation au sein de trois concessions minières dont les renonciations ont été acceptées en 1939. Les travaux ont porté sur des filons de galène argentifère dans un encaissant gneissique     (50 000 t de plomb métal et 100 t d'argent). Près de 60 vestiges (puits et galeries) ouverts et dangereux subsistaient un siècle après la fermeture des mines ; ils ont été mis en sécurité en 2009.

A ces exploitations sont également attachés quatre anciens sites de laveries minières dont le minerai concentré à près de 90% de plomb alimentait la grande fonderie de Pontgibaud. Ces laveries ont généré autant de dépôts de résidus de traitement du minerai issus des opérations de broyage-concassage, lavage, séparation gravitaire et décantation des fines dont le volume total est d'environ 300 000 m3.

Ces résidus impactent les eaux superficielles et renferment des concentrations élevées notamment en plomb et arsenic. L'absence de matière organique, les pentes des dépôts et le marquage métallique résiduel ont empêché toute reprise de la végétation en plus d'un siècle sur ces dépôts historiques. Ainsi, ils sont soumis à une forte érosion par le ruissellement, le ravinement et l'envol des produits fins en impactant fortement les cours d'eau (la Sioule) et les terrains avoisinants.

Tous ces ouvrages sont situés dans une région très touristique d'Auvergne et soumise à des mesures de protection de l'environnement (faune, flore,...).

Les travaux de mise en sécurité des dépôts de résidus ont pour objectif de limiter les impacts sur les eaux et les sols avec :

  • un regroupement et un remodelage des résidus ;
  • la mise en place d'une couverture de terre ensemencée en prairie afin de favoriser l'insertion paysagère des sites et la stabilisation des terrains ;
  • une gestion des eaux superficielles avec un fossé périphérique afin de limiter les transferts et les dégâts en cas de fortes pluies.

Les premiers sites de dépôts de résidus de traitement minier mis en sécurité en 2014 ont été les sites de "Pontgibaud-Stade" et de "La Brousse". Les travaux de réaménagement du site de "Roure les Rosiers" ont débuté le 18 septembre 2017 et devraient s'achever au printemps 2018. Ils sont destinés à supprimer les impacts négatifs avérés sur l'environnement et potentiels sur la santé. Le site, d'une superficie de 15ha, est essentiellement constitué de dépôts de résidus de traitement de minerai de plomb argentifère (volume estimé de 84 700m3 de matériaux), d'une retenue d'eau et de deux cours d'eau (la Veyssière et son affluent la Faye) s'écoulant le long des dépôts et parfois au sein des dépôts de résidus de traitement de minerai de plomb argentifère miniers. Les travaux consistent à supprimer l'entrainement de particules dans les ruisseaux par ruissellement, envol et dissémination de celles-ci et à supprimer le contact direct avec les usagers du site (activités de loisirs, emprunt,...).  

P8310965.JPG 

Site avant début des travaux de mise en sécurité (31 août 2017)

  

 

 

DSC04712.JPG
Début des travaux de regroupement des résidus (25 septembre 2017)

 

 

DSC04754.JPG
Modelage des dépôts résidus (4 octobre 2017)

 



 

 

 

 

 

 

BRGM - Département Prévention et sécurité minière - BP 36009 - 45060 Orléans cedex 2 - France - tél.: 02 38 64 34 34